Actualités

GARCHIZY ET LE CONFINEMENT

GARCHIZY ET LE CONFINEMENT

 

Garchizy et le confinement

AU 08/05/2020

Cérémonie du 8 mai 1945

Cette année était la cérémonie du 75ème anniversaire de l’armistice du 8 mai 1945.

Compte-tenu de la situation exceptionnelle liée à l’état d’urgence sanitaire et aux mesures de confinement, la cérémonie du 8 mai (comme celle du 19 mars dernier) s'est déroulée en comité restreint de 4/5 personnes et en respectant les mesures de distanciation. Le Maire a effectué un dépôt de gerbe au monument aux morts comme cela se fait habituellement, et pour respecter le devoir de mémoire malgré les restrictions liées à la crise sanitaire.

Message officiel du Président de la République pour la cérémonie du 8 mai

 

 

 

AU 01/05/2020

Garchizoises, Garchizois,

Au nom de tous les candidats, je tenais d’abord à remercier tous les électeurs qui se sont déplacés, malgré les circonstances, lors des élections municipales du mois de mars. Nous attendons actuellement les directives de la Préfecture, sans doute fin mai, pour mettre en place le nouveau Conseil Municipal issu de ces élections.

La crise sanitaire que nous vivons a, et aura des conséquences sur nos vies quotidiennes, et certains nous disent pour long-temps. La santé de tous doit être notre priorité et nous ne devons pas relâcher nos efforts concernant la transmission du virus COVID-19 .

La mairie restera fermée au public jusqu’au 18 mai date à laquelle elle ouvrira de façon progressive, avec un protocole sani-taire stricte. (Jusqu’à cette date, elle vous accueille sur rendez-vous.)

Le feu d’artifice du 14 juillet n’aura pas lieu. Nous le reporterons si c’est possible, à la fête des vendanges qui est maintenue, même s’il est difficile aujourd’hui de construire des chars pour le Corso Fleuri.

Les services techniques de la commune assurent un minimum de propreté à la cité, dans des conditions, certes un peu dégradées, mais facilement compréhensibles en ces temps de crise. La sécurité des personnels oeuvrant pour le service public est aussi une priorité. Nous avons, par anticipation nettoyé et désinfecté tous les locaux recevant les enfants. Nous suivons avec le Centre Communal d’Action Sociale, les personnes les plus fragiles, recensées (visites régulières de notre Policier Municipal et contacts téléphoniques.)

Concernant les écoles qui devaient ouvrir le 12 mai puis le 14 mai, je considère aujourd’hui qu’il y a des difficultés importantes à protéger d’une éventuelle contagion, à la fois les enfants, les agents, les parents et les enseignants. La responsabilité du maire que je suis, peut être engagée en cas de problème. L’État décide mais c’est le maire qui est responsable juridiquement. Comme beaucoup de maires en France et dans la Nièvre, je m’interroge sur la santé de tous, surtout en maternelle, ou il convient bien de dire qu’il sera difficile, voire impossible de respecter la distanciation sociale ! Pas besoin d’être le premier magistrat de la ville pour le comprendre. Les jeux extérieurs seront interdits. De plus, mélanger des enfants dont les parents ont strictement appliqué les règles de confinement avec ceux qui n’en avaient rien à faire (Je l’ai constaté person-nellement), me pose aussi un problème.

Après avoir reçu, avec la première Adjointe, les services scolaires, les directeurs d’écoles qui m’ont aussi fait part de leurs inquiétudes, j’ai pris la décision, dans l’attente, de ne pas ouvrir les écoles de Garchizy, ni les services de garderie ni le restaurant scolaire, avant le 18 mai, date où doivent normalement reprendre une partie des collégiens. Mais le classement aujourd’hui 1er mai, de la Nièvre en département rouge, obligera à un déconfinement différent de celui que l’on aurait pu espérer.

Important : Les masques

Avant l’intervention du Premier Ministre le mardi 28 avril, et avant même d’en avoir informé les élus, j’avais pris la déci-sion de commander 4000 masques dit « Grand Public », à un acteur local. Le but étant de les distribuer gratuitement à l’ensemble de la population.

J’ai également effectué une seconde commande de 2000 masques, toujours « Grand Public », auprès de la Région.

Ces masques devaient être disponibles en totalité au plus tard le 24 mai, dont une partie avant le 11 mai. Je vous informe que nous sommes dans l’incertitude, le fournisseur local portant à notre connaissance ses difficultés à nous les livrer à la date prévue. Je compte sur la région pour nous fournir au plus vite, afin que nous puissions commencer une distribution qui sera organisée de façon méthodique, en commençant par les plus fragiles.

Vous comprendrez le niveau de responsabilité auquel les Maires sont soumis aujourd’hui.

Je voulais conclure en adressant un message personnel à ceux qui partagent des méchancetés et des critiques, quelquefois à la limite de la diffamation, sur les réseaux sociaux - en l’occurrence Facebook - cela ne les honore pas. La critique est aisée, l’art est difficile.

Prenez soins de vous

Michel Monet

   

AU 14/04/2020 

 

Dans ces circonstances difficiles, la municipalité et le CCAS de Garchizy soutiennent les administrés, notamment les plus vulnérables. 

Tout d’abord, la priorité a été de protéger le personnel, avant même que le confinement ne soit généralisé sur le territoire national.

Après consultation et devant l’angoisse du personnel recevant du public, il avait été décidé de fermer la mairie au public, sauf urgences et actes d’état civil obligatoires.

La Maison de Santé Pluridisciplinaire de Garchizy organise des consultations « spécial Covid19 », sur rendez-vous. Les précisions ont été données par la presse et sont disponibles sur le site internet de la commune. Les circonstances montrent notre chance d’avoir cette Maison de Santé sur notre territoire.

Nous avons aidé à l’installation technique de ce cabinet « spécial Covid19. Cela a été l’occasion dès le début des consultations de fournir à la Société Interprofessionnelle de Soins Ambulatoire (SISA), des masques FFP2 stockés à la mairie. Ces masques périmés depuis 2014, datent du stock fait lors de la pandémie de la grippe A (H1N1) de 2009. Ils sont malgré tout bien utiles, car « mieux que rien », disent les médecins. Nous en avons également livré à la pharmacie.

Ce sont plus de 700 masques qui ont été fournis.

Nous avons aussi donné quelques masques et un peu de gel hydroalcoolique restant de l’élection municipale, à des commerces locaux.

Tous les jours ou presque, le maire est à la mairie le matin, pour gérer le courrier et livrer en quantité suffisante la boulangerie et le bureau de tabac, en attestations de sortie, afin de répondre aux besoins de la population. Ce sont environ 200 attestations par jour.

Cependant, nous ne devons pas démunir complètement la municipalité des quelques moyens qui doivent lui rester pour protéger son personnel qui est, ou qui pourrait être en contact avec la population. Nevers Agglomération et le Département commandent des masques que les communes pourront acheter à des prix mutualisés, pour que le personnel puisse continuer le service public.

Mais n’oublions pas que se protéger, c’est aussi protéger les autres ; et la meilleure façon de le faire est le confinement couplé aux gestes barrière. Ne sollicitez pas, non plus, les employés municipaux pour bavarder ; ils travaillent pour vous, pour que la commune reste propre. Ils doivent aussi se protéger et vous protéger.

Répétons qu’il convient de garder un minimum de matériel (gants, masques, gel hydroalcoolique…), en prévision, pour le personnel qui travaille et passe en mairie, quand c’est nécessaire. Notre personnel peut être sollicité n’importe quand. Il peut être un peu stressé, voire angoissé à l’idée d’une contamination. Il doit être protégé. Il l’a été d’ailleurs pour surveiller un enfant de soignant, pendant la pause déjeuner.

Également, le centre aéré sera ouvert pour la garde d’enfants des personnels mobilisés dans la gestion de la crise sanitaire.

Les informations nationales nous rappellent sans cesse la dangerosité de ce Covid19. Il convient donc de ne pas relâcher notre vigilance en respectant les gestes barrière. C’est pourquoi, nous continuons à travailler en petit comité, privilégiant le télétravail quand c’est possible. Nous pallions à l’essentiel en attendant les jours meilleurs. La nécessaire continuité de l’activité économique et administrative ne doit pas se faire au détriment de la sécurité des salariés.

Pour ceux qui veulent suivre l’évolution sanitaire de la région, un site :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/infographie-coronavirus-covid-19

 Nous avons, avec la Vice-Présidente du CCAS, madame Millet et le policier Municipal repris le registre « Prévention » de la Mairie, registre que nous utilisons pour les plans canicule et grand froid.

Après avoir téléphoné aux personnes recensées pour suivre leur évolution dans cette situation très difficile pour tous, nous avons mis en place une visite systématique, le mercredi matin entre 9 heures et 12 heures par le policier municipal. Celui-ci s’assure de la bonne santé et se renseigne sur les éventuelles difficultés que pourraient rencontrer ces administrés. Il leur remet des attestations de sortie ainsi que le numéro d’urgence de la mairie.

Les numéros d’urgence pour l’État Civil et le numéro d’urgence de la mairie sont affichés sur la porte de la mairie et sont disponibles sur le site internet de la commune. Pour rappel, ces numéros sont :

Permanence État Civil : 06-84-39-22-64

Permanence Mairie : 06-70-28-53-70

Pour conclure, la plupart des Garchizois comprennent l’importance du confinement et des gestes barrières. Ceux-ci vont sauver des vies et peut-être la vôtre ou celle de vos proches.

Certains d’entre vous, ont proposé, si nous avions besoin, de se mettre à notre disposition ; nous les remercions sincèrement. Il est important également de rappeler une nécessaire attention particulière à vos amis à quatre pattes ; nous avons en ce moment d’autres priorités que de devoir attraper des chiens errants. Récupérer son animal en pestant contre lui parce qu’il s’échappe régulièrement, n’est guère productif. Le Maître est responsable de sa bête : il doit mettre tout en œuvre pour la contenir dans sa propriété. Je vous rappelle qu’une amende est désormais exigible.

Nous devons être exemplaires pendant ces temps difficiles en ne prenant aucun risque, ni pour soi ni pour les autres.

 

 

Retour
mise à jour au 9 mai 2020